dimanche 15 mars 2009

jeudi 5 mars 2009

Jeunesse oblige !


.


Jean-Pierre CANO est né à Meknès le 07 Septembre 1948. Il est, jeune garçon, fasciné par les avions qu’il découvre grâce à l'école des pilotes de chasse toute proche et déjà animé d'une vocation qui ne faiblira jamais.

Après ses études secondaires, il réalise son rêve en s’engageant dans l'Armée de l'Air et en rejoignant en 1969 la Base école d'Aulnat.

Ayant, sans difficulté, subi son entraînement au pilotage de base, Jean-Pierre rejoint l'école de Chasse de Tours en 1970 et y obtient le 13 mai 1971 le brevet de pilote de chasse. Il effectue ensuite des stages de perfectionnement à la 8ème escadre de Cazaux et à la 7ème escadre à Nancy avant de rejoindre en Juin 1972 son unité, l'escadron de chasse 2/13 Alpes à Colmar-Meyenheim.

Durant deux années, Jean-Pierre progresse, sans difficulté, dans la connaissance et dans la maîtrise du Mirage III E jusqu'à voir sa maturité consacrée par l'obtention de la licence de Sous Chef de patrouille.

Le 24 Juin 1974 à 10 h 20 du matin, Jean-Pierre décollait avec un équipier pour une mission de navigation basse altitude et, quelques minutes plus tard, trouvait la mort dans un accident qui nous a tous bouleversé.

Jean-Pierre, tu as donné ta jeunesse à ta passion, tu nous as quitté trop tôt ! .

.

.

L'Escadron de Chasse Tout Temps 2/13 "Alpes" est officiellement créé le 1er octobre 1956 à Colmar-Meyenheim, mais sa mise sur pied effective n'aura lieu que le 1er mai 1957.Cet escadron adopte pour insigne le chevalier Bayard qu'il applique sur ses F-86K et, en juin 1966, sa devise "jeunesse oblige".
En mai 1962, l'escadron est transformé sur le nouveau chasseur Mach 2 de Dassault: le Mirage IIIC.
A peine les pilotes ont-ils eu le temps de s'habituer à leur nouvelle monture qu'ils doivent en changer à nouveau. Le 2/13 est en effet le premier escadron de l'Armée de l'Air à goûter aux plaisirs du Mirage IIIE en janvier 1965.
Début 1977, le 3/3 "Ardennes" de Nancy libère ses Mirage 5F lorsqu'il est transformé sur Jaguar. Ceux-ci trouveront une nouvelle affectation au sein du "Alpes" à partir du 31 mars 1977.
En février 1992, l'escadron met en œuvre quelques Mirage IIIBE. Basés à Colmar depuis le 27 juin 1986, ils étaient confiés au 1/13 "Artois". Celui-ci a du s'en séparer lors de sa transformation sur Mirage F.1CT en second semestre 1992.
Avec le retrait des dernier Mirage III/5 de l'Armée de l'Air, l' EC 2/13 "Alpes" sera dissout le 2 juin 1994.